affiche

L’affiche a été, après l’oral, le second outil de la communication interne. Apparue dans les établissements au XIXème siècle, elle reste aujourd’hui encore un support fondamental. Aujourd’hui, elle fait partie intégrante de la batterie de médias dont dispose le responsable de communication interne. L’impact de la publicité grand public aidant, les entreprises se sont mises à exploiter la force d’attraction du visuel qui prend place désormais, de façon quasi systématique, dans les « campagnes » sur les thèmes de la sécurité, la qualité, l’innovation.

Son objectif premier, c’est d’informer rapidement des cibles larges, et notamment, d’annoncer un événement. Mais l’affiche peut aussi avoir pour but de sensibiliser à une démarche. Elle a pour elle l’avantage de la simplicité et du faible coût, l’ampleur et la rapidité de la diffusion et l’importance de l’impact. Une restriction toutefois : l'affiche a une durée de vie limitée : elle nécessite un renouvellement régulier pour continuer à être vue et lue.

La campagne d’affichage est donc indispensable. L’impact sera d’autant plus fort que l’affiche fera partie d’une action plus vaste mettant en oeuvre d’autres moyens : brochures, articles dans le journal interne, etc. Les formats d'affiches les plus courants sont : 40x60cm, 45x60cm, 60x80cm.

Critères de réussite de l'affiche

Comme pour la publicité ou la presse à sensation, l’affiche fonctionne sur deux principes essentiels : le poids des mots et le choc des photos. Support souple, elle joue de son dynamisme. Elle doit accrocher le regard instantanément par une image insolite, une forme nouvelle, une technique graphique originale, une tache de couleur inattendue.

Le message, lui aussi, doit s’imposer, directement et sans détour : pour cela, le texte doit être concis. Un visuel contraint à une grande clarté et une précision extrême. Ce n’est pas simplement la valeur du message, facile à comprendre grâce à quelques mots évocateurs qui compte, mais aussi l’esthétique et la portée symbolique de l’ensemble. L’image, en fait, doit être forte, séduisante, mais sans compromettre le fond. Tout est question d’équilibre pour trouver le juste milieu, qui valorisera le message sans le trahir.

Pour que l’information transmise par l’affiche devienne la base d’une communication, il faut garder en tête la lisibilité. Le principe de base est clair : ne faire passer qu’une seule idée par affiche, en hiérarchisant les textes. Une partie du texte est destinée à accrocher le lecteur pour l’inciter à lire les informations secondaires écrites dans un caractère plus petit. Le fait d’associer une image a pour but d’accentuer l’impact du message, en singularisant l’impact du message, en singularisant l’affiche. L’image ne doit, en aucun cas, être une gêne et oblitérer la compréhension du message.

Une bonne affiche est celle qui déclenche des réactions et des échanges. Qu’elle annonce un événement à venir ou qu’elle rappelle les éléments d’une action en cours, elle doit engager les salariés à communiquer entre eux sur son contenu et sur sa forme.