appel d'offres

Un appel d’offres, une mise en concurrence de prestataires, comprend un cahier des charges et mentionne une date limite de remise des propositions.

Ouvert à tous, il fait dans ce cas l’objet d’une publication. Il peut également être restreint à un nombre limité de prestataires que le client présélectionne sur certains critères (choix délibéré, collaboration antérieure, spécialisation du prestataire, connaissance...). Quand le nombre de participants à un appel d’offres croît, cet essor n’est pas nécessairement synonyme d’efficacité. En circonscrivant mieux la demande, on arrive en effet  à limiter le nombre de prestataires et on obtient des réponses plus pertinentes, plus lisibles, plus homogènes (ce qui ne veut pas dire similaires) et donc plus comparables.

Outre cet encadrement classique, la mise en concurrence de fournisseurs dans des domaines intellectuels, doit intégrer des facteurs humains et non quantifiables comme la confiance, l’éthique et les qualités intrinsèques de ceux qui deviendront des interlocuteurs réguliers.