boite à idées

La communication ne suit bien trop souvent qu’un seul chemin : descendante, elle fait passer un message de la hiérarchie aux salariés. Mais dans un groupe, les relations ne peuvent se réduire à cette communication descendante. Qu’en est-il des revendications, questions, suggestions des employés à la direction ?

Longtemps négligée (et même encore oubliée dans les organisations autocratiques car considérée comme source de perturbations et de troubles en entreprise), elle est peu formalisée et ses supports sont des voix informelles directes : échange verbal, tract, lettre ouverte ou indirecte, bruits, rumeurs… Aujourd’hui certaines entreprises mettent à profit la « boîte à idées » pour pallier le manque de communication ascendante. La boîte à idées présente l’avantage de la spontanéité, mais pour qu’elle fonctionne, il faut que l’on sache la faire vivre, en animant par exemple des séances de “dépouillage” et de tri de ce qu’il faut faire remonter, en indiquant les interlocuteurs (supérieurs hiérachiques) privilégiés, et en faisant des comptes-rendus de ce qui a changé (ou pas) d’après les demandes qui sont ainsi apparues.

>>> Recettes pour plomber l'ambiance au travail - Boîte à idées