communication interne

Nébuleuse constituée des informations factuelles, symboliques et affectives, qui s’échangent de multiples façons au fil du temps entre les acteurs d’une organisation via des supports individuels et collectifs (formels et informels) ; cette mise en partage d’informations permet de travailler, dans un contexte donné, à des objectifs communs. 

Cet ensemble informationnel, qui transite par des individus et des outils (supports papier, informatiques, etc.), doit offrir à chacun et au mieux la possibilité de répondre aux questions fondamentales qui traversent toute communauté « qui sommes-nous ? », « où allons-nous ? », « comment avançons-nous ? », et, éventuellement « pourquoi ? ». La manière de s’adresser aux individus et de les mettre en contact les uns avec les autres, la priorité accordée à l’humain par rapport à la technique influent grandement sur la fluidité des échanges, sur leur authenticité et, par voie de conséquence, sur la qualité de la communication interne au sein d’un groupe de personnes.

En fonction des époques et de leur contexte économique, différentes tendances prédominent :

1/ quand il s’agissait surtout de produire, les responsables de la communication interne avaient d’abord un rôle de diffusion de l’information. Ils devaient trouver ce qui intéressait les gens, ce qui les divertissait (le carnet, les mots croisés, l’histoire…) pour qu’en définitive ils travaillent bien ;

2/ quand il s’est agi de produire encore mieux que la concurrence, de se centrer sur la productivité, la communication interne a dû avant tout « faire passer les messages », bien faire comprendre la réalité rencontrée alors ;

3/ avec la mondialisation, les réorganisations permanentes et toutes les interactions possibles, il s’agit désormais de gérer des relations humaines et surtout d’accompagner le changement. La communication interne est face à des acteurs nombreux, aux logiques différentes, face à des situations imprévisibles et parfois risquées. Il s’agit de savoir aborder la complexité, savoir fonctionner en réseau, pouvoir instaurer le dialogue et inventer des solutions spécifiques aux enjeux de l’organisation. En ce domaine les responsables doivent pouvoir s’appuyer sur la légitimité de l’organisation et sur ses objectifs. 

Le dessein de cette discipline se résume souvent à informer et donner une meilleure compréhension, conduire ou accompagner le changement, renforcer la connaissance, créer l’adhésion, et enfin, améliorer le climat général.

N.B. : il n’aura pas échappé au lecteur attentif que la communication interne ne se définit qu’au croisement de bien d’autres notions qui… figurent dans ce même abécédaire.

>>> Recettes pour plomber l'ambiance au travail - Communications interne et externe