information

Une information c’est la mise en forme d’idée(s) et ce n’est, a priori, que cela.

En mettant des mots dans un ordre donné, en les liant suivant une syntaxe connue de tous, ils forment une phrase qui devient, dès lors, une information. Simple non ? Et pourtant, cela se complique car un même message n’est pas compris par tout le monde de la même façon et c’est véritablement la façon dont il est perçu qui donne à l’information son vrai potentiel. Tout comme un journal ne vaut que s’il tombe dans les mains d’un lecteur, une idée n’existe que si elle est bien transmise. En fait une « véritable » information se distingue du contexte ambiant et exerce un réel effet sur celui qui la reçoit, elle le surprend, d’où, évidemment, toutes les dérives pour créer artificiellement du sensationnel et forcer l’attention. D’ailleurs il est évident que l’information, qui met en relation l’individu avec les réalités de son entreprise, n’implique pas une rencontre. Ce n’est qu’au moment où elle est transmise, devenant interaction, qu’elle met l’individu en relation avec les autres : ce n’est qu’à partir de là qu’on peut parler de communication.

Sans aller jusqu’aux excès du genre « Certains vont être virés si les procédures sont toujours aussi mal respectées ! », il faut éviter les discours qui n’accrochent en rien l’auditeur ou le lecteur. Pour qu’un message le touche, il faut le surprendre un minimum.


Mots associés