management

Pour le sociologue Jean-Pierre Le Goff, le management se présente “comme une activité pragmatique et fonctionnelle visant à améliorer l’efficacité, la productivité et la qualité dans la production des biens et des services en résolvant les dysfonctionnements et les multiples problèmes de gestion de production et des collectifs de travail. Il répond ainsi aux nécessités fonctionnelles et rationnelles liées à la reproduction et au développement de la vie sociale" (propos tenus dans Le Monde du 27 juin 2000).

Par extension, on entend par management dans une entreprise, le groupe de personnes qui participe activement à la stratégie et a pour mission de la mettre en oeuvre afin de parvenir aux objectifs et aux résultats prévus dans les meilleurs délais, ce qui suppose une action sur les hommes, une vision et une aptitude à conduire le changement. La notion de “manager” découle de cette approche et tend à se substituer à celle de cadre. Les plus sceptiques considèrent aujourd’hui que le management consiste à demander toujours plus aux collaborateurs et à leur donner toujours moins, ce qui illustre la crise de confiance qui affecte le management depuis plusieurs années.

Quant à la communication interne, force est de souligner qu’elle est une affaire de management. En effet, il s’agit moins de produire de l’information que de susciter et gérer des flux dans une perspective d’organisation et d’optimisation de l’entreprise, sans oublier qu’elle doit aussi faciliter la relation entre les hommes en s’appuyant sur des pratiques d’animation. Ce n’est pas du vent : la communication interne doit s’incarner dans des faits, des actions visibles, des situations réelle car c’est des hommes dont elle se soucie et plus concrètement de leur “vivre ensemble”, dans un souci d’efficacité collective.