manager

Celui ou celle qui “manage”. Dans un monde sollicitant de plus en plus les responsables d’équipe, on considère aujourd’hui que le manager doit assumer six grandes fonctions : animer, définir les objectifs, planifier, développer les compétences des collaborateurs, informer et contrôler, c’est-à-dire suivre les résultats.

Véritable chef d’orchestre, le manager est supposé avoir une vision et une compréhension globale de la stratégie générale de l’entreprise (il peut selon le niveau hiérarchique inclure une participation à la définition de cette stratégie), la maîtrise d’un métier ou d’une fonction (notion de spécialiste ou de généraliste) et un rôle moteur en matière d’animation d’équipe. Dans l’entreprise d’aujourd’hui, ce dernier rôle est souvent mis en avant, le manager devant devenir de plus en plus un relais entre la stratégie et les équipes. Les difficultés surviennent quand les managers ne voient pas - aux sens propre et figuré - où va l’entreprise. Pris entre le marteau du top management et l’enclume des salariés, ils sont censés insuffler une dynamique au regard des objectifs stratégiques, même si ces derniers s’assimilent à de la poudre aux yeux, d’où les postures consistant à faire uniquement du chiffre dans le but de... sauvegarder son emploi au détriment de tout management digne de ce nom.

Il est à noter que ce rôle d’animation devient primordial dans les services commerciaux où le manager est d’abord un meneur d’équipe qui a à sa disposition toute une panoplie d’outils et de moyens pour motiver ses forces de vente. Dans certaines activités (restauration, chaîne de magasin), ce terme de manager est utilisé pour qualifier un chef d’équipe ou un responsable de magasin.


Mots associés