perdre (son temps)

On perd son temps en réunions, on perd son temps en organisation, on perd son temps en communication. Ne pourrait-on pas occuper ce temps-là de manière plus efficace à travailler seul dans son bureau ? C’est possible, mais le temps perdu devient parfois du temps gagné.

On pourrait certes vouloir limiter tous les efforts nécessaires pour que les personnes « se rencontrent » et « échangent » entre elles. Or, on ne peut pas se passer des effets bénéfiques de cette communication grâce à laquelle chacun va s’approprier les objectifs de l’entreprise et y concourir de façon homogène. Un acte de communication, consommateur de temps au niveau individuel, ne pourrait-il pas ainsi être considéré comme un gain productivité au niveau collectif ?


Mots associés