projet d'entreprise

« Un projet d’entreprise est un document qui énonce la philosophie d’une organisation, les valeurs et les principes qu’elle souhaite promouvoir, son éthique et ses ambitions », notent Georges Archier, Olivier Elissalt et Alain Setton dans leur livre "Mobiliser pour réussir" (Mobiliser pour réussir, Seuil, 1989.).

"Ce projet d'entreprise doit être une conviction profonde que l’on développe par des actions appropriées et suscite un engagement de chaque salarié. Il fait en sorte que les thèmes valorisés par la direction et qui peuvent être partagés par les salariés se traduisent par des actes concrets dans le quotidien de l’organisation.

A la différence de la culture d’entreprise, on ne recherche pas une unification des mentalités, mais bien davantage une unicité des actes qui doivent tous aller dans la même direction.

Le projet est le moteur de toute action humaine, il confère un dynamisme à l’individu, parfois un sens au travail. (...)

La première étape d’un projet d’entreprise sera (...) de trouver un objectif mobilisateur qui rassemble la majorité du personnel autour de lui et qui apporte simultanément satisfaction à l’entreprise et à sa clientèle. (...) On se rappellera que “le projet d’entreprise ne vise pas à faire travailler plus les personnels, mais à les amener à travailler autrement”.

Ensuite il faudra fixer des objectifs opérationnels, à l’aune desquels chacun pourra estimer l’efficacité de ses efforts. Ainsi, développer l’innovation est une idée beaucoup trop vague, mais on s’engagera à mettre en œuvre, par exemple, deux innovations par an dans chaque unité. On ne recherchera pas une réduction des erreurs, mais une baisse de 10 % de leur nombre...

Enfin, il faut que le degré d’atteinte de ce projet soit continuellement connu de tous, que chaque service ait conscience des résultats obtenus par les autres unités. Si de nombreux échanges d’information ne se réalisent pas, l’engagement du personnel ne durera pas.

L’attachement individuel au travail est important pour la productivité, mais on oublie que l’attachement à la collectivité est primordial. L’entreprise est un ensemble de groupes humains ; son efficacité dépend plus des interrelations qui s’établissent entre les salariés que du travail de chacun. Il faut donc imposer à tous cette idée que les activités différentes accomplies n’ont de signification que par rapport à un objectif unique : la réussite de l’organisation. Le projet est un facteur essentiel de cette identification à l’entreprise, en montrant qu’il existe une convergence dans tout ce qui est entrepris. Partager un projet permet de se reconnaître en tant que membre d’un groupe. C’est la découverte d’un espace de solidarité collective, qui est une protection contre un sentiment d’atomisation.

(...) Aucune organisation ne peut continuer à vivre si elle ne dégage pas des valeurs communes (...). Le projet d’entreprise est une tentative pour limiter ce risque d’anomie, c’est-à-dire l’absence de normes régulant les conduites.

Daniel PEMARTIN, Mythes d’entreprise et communication interne, Les éditions d’organisation, 1990.


Mots associés