bonheur



Drôle d’idée, a priori, que de mettre le mot bonheur en relation avec l’entreprise. Et pourtant si les individus travaillent pour gagner leur vie, beaucoup le font aussi à des fins d’accomplissement personnel sans oublier ceux qui participent à une cause qu’ils partagent et à laquelle ils croient. C’est pourquoi il est possible de considérer que le bonheur de l’entreprise et dans l’entreprise consiste à atteindre un maximum d’efficacité tout en créant les meilleures conditions d’épanouissement pour chacun.

On pourra dès lors méditer ce propos extrait du livre édité par le CJD (Centre des Jeunes Dirigeants) Osez le bonheur, le livre bleu de l’entreprise : “Des délais toujours plus courts, des prix serrés, de plus en plus de réactivité : il y a deux manières de réagir à ces contraintes. La première, qui a longtemps été la mienne, c’est de les subir et finalement de les reporter sur les collaborateurs, jusqu’à créer du malheur. Aujourd’hui, j’essaie de transformer la pression en défi collectif et de mobiliser mes collaborateurs sur ces projets dont la réussite va générer de la satisfaction et peut-être, pourquoi pas, un peu de bonheur.”


Mots associés